Sahara occidental : l’Algérie regrette profondément la démission de M. Horst Kohler

Alger, le 23 mai 2019

L’Algérie a regretté la démission de l'Envoyé personnel du Secrétaire Général des Nations Unies (ONU) pour le Sahara Occidental, Horst Kohler, a indiqué le Ministère des Affaires Etrangères dans un communiqué paru le 23 mai 2019.

Suite à cette décision du responsable Onusien, l’Algérie a rendu "un hommage bien mérité à M.Kohler pour l’engagement et la détermination dont il a fait montre pour la relance du processus de règlement du conflit du Sahara Occidental, depuis trop longtemps à l’arrêt.", a ajouté le ministère.

L’Algérie, en sa qualité d’Etat voisin, n’a pas manqué d’apporter tout son soutien aux efforts de l’Envoyé Personnel du Secrétaire Général tout au long du processus conduit par M. Kohler visant à amener les deux parties au conflit, le Royaume du Maroc et le Front Polisario, à "négocier de bonne foi et sans conditions préalables une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable qui pourvoie à l’autodétermination du Sahara Occidental", a souligné le communiqué.

L'Algérie "reste convaincue que la solution de la question du Sahara Occidental est celle qui permet au Peuple du Sahara occidental d’exercer son droit inaliénable et imprescriptible à l’autodétermination, conformément à la légalité internationale et à la doctrine et la pratique des Nations Unies en matière de décolonisation", conclut le Ministère des Affaires Etrangères.

Presidence

Primature

reformes

cinquantenaire

evden eve nakliyat