Lutte contre le financement du terrorisme en Afrique : l’Algérie plaide pour une stratégie cohérente :

Pionnière en la matière, l’Algérie représente une expertise qu’elle est disposée à partager avec les pays touchés par le terrorisme

L’Algérie a abrité, les 9 et 10 avril 2018, une réunion de haut niveau sur «la lutte contre le financement du terrorisme en Afrique».

Cette rencontre, co-organisée par l’Algérie et l’Union africaine (UA), a regroupé les délégués des pays membres de l’UA, de l’Organisation des Nations unies (ONU), de l’Union européenne (UE) et d’autres organisations internationales et régionales activant dans la lutte contre le terrorisme et son financement. Cette rencontre internationale a vu aussi la participation des représentants des cinq pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU et du Canada.

A cette occasion, M. Messahel, Ministre des Affaires Etrangères, a souligné, que le Groupe Intergouvernemental d'Action Contre le Blanchiment d'Argent en Afrique de l'Ouest (GIABA) « a relevé au moins onze typologies de sources de financement du terrorisme incluant le commerce et autres activités lucratives, certaines ONG et les prélèvements caritatifs, la contrebande d'armes, le trafic de drogues, la contrefaçon de diverses produits dont les médicaments et les psychotropes, la piraterie, la prise d'otages contre rançons, le trafic de biens cultuels, la migration illégale, le transfert de fonds et la mendicité ». Lire la suite...