L’appel au dialogue du Chef de l'Etat M. Abdelkader Bensalah :

Alger – le 03 Juillet 2019

Le Chef de l'Etat, M. Abdelkader Bensalah a lancé, le 03 juillet 2019 à Alger, un nouvel appel pour "un dialogue national inclusif" sur la prochaine échéance présidentielle, assurant que "l'Etat, y compris l'institution militaire, ne sera pas partie prenante à ce dialogue". Lire la suite...

 


Comité bilatéral stratégique algéro-malien: la contribution de l'Algérie saluée :

Le 17 juin 2019

Le Ministre des Affaires Etrangères, M. Sabri Boukadoum a présidé le 17 juin 2019 à Bamako, la 3ème Session de Haut Niveau du Comité de Suivi de la mise en œuvre de l'Accord de paix au Mali.

Cette réunion s'est tenue en présence des membres du gouvernement malien, des autres parties maliennes signataires de l'accord sur la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d'Alger, et des membres de la médiation internationale dont l'Algérie est le chef de file. Lire la suite...

 


Altercation entre un passager sénégalais et un agent d’Air-Algérie :

La Compagnie apporte des éclaircissements :

Alger, le 6 juin 2019

La Compagnie Nationale Air-Algérie a apporté, dans un communiqué publié le 6 juin 2019, des éclaircissements au sujet de l’incident qui a eu lieu sur le vol Alger-Dakar du 3 juin 2019, et qui s’est traduit par le débarquement d’un passager sénégalais. Ci-après le texte du communiqué :

 


Report de la présidentielle du 4 juillet 2019: Communiqué du Conseil Constitutionnel

Ci-après le texte intégral du Communiqué du Conseil Constitutionnel paru le 02 juin 2019 :

"Le Conseil Constitutionnel, réuni les 21, 24 et 27 Ramadhan 1440 correspondant aux 26 et 29 mai et 1er juin 2019, à l'effet de délibérer sur les dossiers de candidatures pour l'élection du Président de la République prévue le 4 juillet 2019, s'est prononcé par le rejet des deux dossiers de candidature déposés auprès de lui, en vertu de deux décisions individuelles n 18/D.CC/19 et n 19/D.CC/19 datées du 1er juin 2019.

En vertu de la décision du Conseil Constitutionnel n 20/D.CC/19 du 1er juin 2019, par laquelle il déclare l'impossibilité de tenir l'élection du Président de la République, le 4 juillet 2019, et la réorganisation de celle-ci de nouveau.

Vu le préambule de la Constitution qui prévoit en son 12ème paragraphe : la Constitution est au-dessus de tous, elle est la loi fondamentale qui garantit les droits et libertés individuels et collectifs, protège la règle du libre choix du peuple, confère la légitimité à l'exercice des pouvoirs, et consacre l’alternance démocratique par la voie d’élections libres et régulières.

Vu les articles 7,8, 102 alinéa 6, 182 et 193 de la Constitution, Considérant que le Constituant confère au Conseil Constitutionnel la mission de veiller au respect de la Constitution.

Considérant que le peuple est la source de tout pouvoir et qu'il exerce sa souveraineté par l'intermédiaire des institutions qu'il se donne.

Considérant que dès lors que la Constitution prévoit que la mission essentielle dévolue à celui investi de la charge de Chef de l'Etat est d'organiser l'élection du Président de la République, il y a lieu de réunir les conditions adéquates pour l'organisation de cette élection dans la transparence et la neutralité en vue de préserver les institutions constitutionnelles qui concourent à la réalisation des aspirations du peuple souverain.

Il revient au Chef de l'Etat de convoquer de nouveau le corps électoral et de parachever le processus électoral jusqu'à l'élection du Président de la République et la prestation du serment constitutionnel".

 


Sahara occidental : l’Algérie regrette profondément la démission de M. Horst Kohler

Alger, le 23 mai 2019

L’Algérie a regretté la démission de l'Envoyé personnel du Secrétaire Général des Nations Unies (ONU) pour le Sahara Occidental, Horst Kohler, a indiqué le Ministère des Affaires Etrangères dans un communiqué paru le 23 mai 2019.

Suite à cette décision du responsable Onusien, l’Algérie a rendu "un hommage bien mérité à M.Kohler pour l’engagement et la détermination dont il a fait montre pour la relance du processus de règlement du conflit du Sahara Occidental, depuis trop longtemps à l’arrêt.", a ajouté le ministère.

L’Algérie, en sa qualité d’Etat voisin, n’a pas manqué d’apporter tout son soutien aux efforts de l’Envoyé Personnel du Secrétaire Général tout au long du processus conduit par M. Kohler visant à amener les deux parties au conflit, le Royaume du Maroc et le Front Polisario, à "négocier de bonne foi et sans conditions préalables une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable qui pourvoie à l’autodétermination du Sahara Occidental", a souligné le communiqué.

L'Algérie "reste convaincue que la solution de la question du Sahara Occidental est celle qui permet au Peuple du Sahara occidental d’exercer son droit inaliénable et imprescriptible à l’autodétermination, conformément à la légalité internationale et à la doctrine et la pratique des Nations Unies en matière de décolonisation", conclut le Ministère des Affaires Etrangères.

 


L’Algérie certifiée exempte de Paludisme par l’OMS

Alger, le 22 mai 2019

L’Algérie a été certifiée, le 22 mai 2019 en Suisse, exempte du Paludisme par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), devenant ainsi le second pays africain à obtenir la certification d'élimination de cette pathologie, annonce, dans un communiqué, le Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière.

"Ce résultat a été possible grâce aux efforts déployés par les professionnels de la santé  et l’engagement des autres secteurs dans la lutte contre le paludisme depuis plusieurs décennies consécutives", souligne le communiqué, rappelant qu'il s’agit de la troisième certification que l’OMS a accordée à l’Algérie. La première étant celle obtenue pour l’élimination de la polio en 2016 alors que la seconde lui a été attribuée après avoir éradiqué le Tétanos Néonatal en 2018.

 


Massacres du 8 mai 1945 : la responsabilité historique hante l'Etat français

Alger, le 8 mai 2019

L'Algérie a commémoré, le 8 mai 2019, le 74ème anniversaire des massacres du 8 mai 1945, qui ont fait plus de 45 000 chahid, victimes de crimes contre l'humanité dont la responsabilité historique hante l'Etat français qui a annoncé, sous la pression de la rue, l'ouverture du dossier de ses crimes coloniaux. Lire la suite...

 


Accueil des réfugiés: l'Algérie distinguée par la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples:

Alger, le 4 mai 2019

L'Algérie a été distinguée, en sa qualité de pays qui abrite le plus ancien camp de réfugiés du Continent, à l’occasion de la 64ème Session ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples, qui se tient à Charm El Cheikh (Egypte), du 24 avril au 14 mai 2019, indique le Ministère des Affaires Etrangères dans un Communiqué du 4 mai 2019. Lire la suite...

 

Page 2 of 27

«StartPrev12345678910NextEnd»

Presidence

Primature

reformes

cinquantenaire

evden eve nakliyat