Coopération anti-terroriste, migration : rappel de la position de l’Algérie

Dans un message adressé aux participants de la 35ème session du Conseil des Ministres Arabes de l'Intérieur, tenue les 7 et 8 mars 2018 à Alger, le Président Bouteflika a appelé à la conjugaison des efforts pour éradiquer le terrorisme, dans un contexte sécuritaire critique pour la région.

A cette occasion, il a rappelé la position de l’Algérie, s’agissant notamment de :

la lutte anti-terroriste : le premier pas dans l’éradication du terrorisme consiste à infirmer ses références intellectuelles et à le priver de son environnement social et ses réseaux de communication, à travers un effort intensif sur le plan éducatif, culturel, d'information et d'orientation religieuse ; de sorte à neutraliser l'extrémisme et sauver notre jeunesse de sa mystification fatale. Lire la suite...

 


Union du Maghreb Arabe (UMA) : Messages du Président de la République

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika a adressé à ses homologues de la Tunisie, de la Mauritanie, du Maroc ainsi qu’au Premier Ministre de la Libye et au Secrétaire Général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) un message, à l’occasion du 29ème anniversaire de la création de l’Union du Maghreb Arabe.

Pour le Chef de l’Etat, cet anniversaire est une occasion pour rappeler les relations de fraternité, de solidarité et de bon voisinage liant les peuples maghrébins ainsi que les constantes civilisationnelles qu’ils partagent.

Cet anniversaire, ajoute le Président de la République, est une étape qui appelle à évaluer le parcours de l’Union du Maghreb Arabe, et à développer et adapter son fonctionnement aux impératifs de la conjoncture, de manière à consolider et à renforcer l’édifice maghrébin.

A cette occasion, le Président Bouteflika n’a pas manqué de réaffirmer l’attachement constant de l’Algérie à l’Union du Maghreb Arabe en tant que choix stratégique et revendication populaire, et sa volonté de redynamiser ses institutions et structures, pour défendre les intérêts communs, relever les défis croissants et répondre aux attentes et aspirations des peuples maghrébins à davantage d’unité, de complémentarité et d’intégration.

Il convient de rappeler que l’Algérie a proposée, depuis 2001, la création de la Communauté Economique Maghrébine, et que ce projet d’intégration économique régional demeure d’actualité.

 


LOGEMENTS PROMOTIONNELS PUBLICS (LPP) DESTINES A LA COMMUNAUTE NATIONALE A L’ETRANGER

Conformément à la décision de M. le Président de la République de faire bénéficier les membres de la Communauté Nationale à l’Etranger, de l’accès en Algérie, aux logements promotionnels publics (LPP), le Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a élaboré un Document (ci-joint) définissant :

 

- les critères d’éligibilité,

- la composition du dossier de souscription,

- les spécifications techniques des logements LPP,

- le prix des logements,

- les modalités de paiement,

- Les textes réglementaires régissant la formule LPP.

Lire la suite…

 


CREATION DE MICRO-ENTREPRISES PAR LES JEUNES DE LA COMMUNAUTE NATIONALE A L’ETRANGER

Parmi les mesures prise par M. le Président de la République en faveur de la Communauté Nationale à l’Etranger, figure celle qui permet aux jeunes de cette Communauté, de pouvoir créer en Algérie, des micro-entreprises dans de nombreux secteurs, et de bénéficier des dispositifs accordés aux jeunes résidant en territoire national.

Dans ce cadre, le Ministère du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, a élaboré une fiche technique destinée aux jeunes de la Communauté Nationale à l’Etranger, accompagnée d’un communiqué. Ladite Fiche détermine :

- les critères d’éligibilité aux dispositifs de l’ANSEJ et de la CNAC,

- la structure de financement,

- les délais de remboursement,

- le processus de validation des dossiers.

Lire la suite…

 


Célébration en Algérie du Nouvel an amazighe ‘’Yennayer’’

L’Algérie a célébré, officiellement, le 12 janvier 2018, le nouvel an amazigh ‘’Yennayer’’, suite à la décision de S.E.M. le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, de consacrer Yennayer journée chômée et payée.

Dans ce cadre, le Chef de l’Etat a chargé le Gouvernement d’accélérer la préparation d’un projet de loi organique portant création d’une Académie algérienne de la langue amazighe.

Ces mesures conforteront l’identité de la nation algérienne dans sa triple dimension islamique, arabe et amazighe, et consolideront son unité, sa cohésion et sa stabilité, face aux nombreux défis internes et externes auxquels elle fait face.

La langue tamazight a été, pour rappel, également, consacrée par la Constitution de 2016, comme langue nationale et officielle.

L’Algérie constitue, ainsi, le seul pays d’Afrique du Nord où le nouvel an amazigh est décrété fête nationale.

 


El-Qods: la décision américaine, une violation grave de la légalité internationale

Le Ministre des Affaires Etrangères, M. Abdelkader Messahel, a indiqué, le 09 décembre 2017 au Caire, lors de la Session extraordinaire du Conseil de la Ligue des Etats arabes, dédiée à l’examen de la situation en Palestine, que la décision de l’administration américaine de reconnaître El-Qods Echarif comme capitale d’israël constituait une violation grave de la légalité internationale et des pertinentes décisions de l'ONU.

Dans son allocution au Conseil, M. le Ministre des Affaires Etrangères, a souligné que cette décision condamnable et dangereuse constitue une violation grave de la légalité internationale et des décisions onusiennes.

Il a ajouté que la décision de l’administration américaine intervient au moment où l’on s’attendait à une nouvelle initiative pour redynamiser le processus de paix dans la région, et en dépit de ses implications négatives sur la stabilité de l’ensemble de la région.

Il a mis en exergue, dans ce cadre, l’impératif d’une action concertée en vue de faire face à cette décision, tout en appelant, à la fois, la communauté internationale à assumer ses responsabilités à l’égard du peuple palestinien et mettre un terme à la souffrance qu’il endure depuis l’occupation de son territoire, et l’administration américaine à abandonner sa décision et s’inscrire dans l’attitude de neutralité qu’appelle son rôle et sa responsabilité au titre du processus de paix dans la région.

Tout en réaffirmant la position ferme de l’Algérie en soutien au Peuple palestinien et à son droit légitime d’établir son Etat indépendant, avec El-Qods comme capitale, M. Messahel a rappelé que l’instabilité que connaît le monde arabe est intimement lié à l’échec de la communauté internationale à trouver une solution juste, globale et définitive à la question palestinienne.

 


Décision de l’Administration américaine de reconnaître El Qods Echarif comme Capitale d’israël : L’Algérie dénonce avec force cette grave décision

« C’est avec une très grande préoccupation que l’Algérie a pris connaissance de la décision de l’Administration américaine de reconnaître El Qods Echarif comme Capitale d’israël », suivant un communiqué du Ministère des Affaires Etrangères, publié le 06 décembre 2017.

« L’Algérie dénonce avec force cette grave décision, en ce qu’elle constitue une violation flagrante des résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité et de la légalité internationale et en ce qu’elle remet en cause toute possibilité de relance d’un processus de paix depuis trop longtemps à l’arrêt. Cette décision fait peser, en conséquence, de lourdes menaces sur la paix, la sécurité et la stabilité d’une région névralgique déjà fortement meurtrie », indique le communiqué.

« Tout en réitérant son soutien total aux droits inaliénables du peuple palestinien frère, l’Algérie en appelle à la nation arabe, à la Umma islamique et à la communauté internationale dans son ensemble à se mobiliser pour le respect des droits nationaux du peuple palestinien et du statut international de la ville Sainte », conclut le Ministère.

 


Résolution de la crise libyenne : Efforts déployés par l’Algérie

M. Abdelkader Messahel, Ministre des Affaires Etrangères, a, à l’occasion d’un entretien à Rome, le 02 décembre 2017, avec le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la Libye, Ghassane Salame, en marge de sa participation à la troisième édition de la Conférence internationale « Rome-Mediterranean dialogues », examiné « l’évolution de la situation en Libye et les derniers développements que connaît la crise dans ce pays ».

M. le Ministre a, dans ce contexte, réitéré le soutien ferme de l’Algérie aux efforts des Nations Unies pour le règlement de la crise libyenne, dans le respect de son unité, de sa souveraineté et de son intégrité.

Il a ajouté que l’Algérie « qui maintient des contacts réguliers avec les acteurs libyens, poursuit ses efforts visant à accompagner les frères libyens sur la voie du dialogue et de la réconciliation ».

 

Page 2 sur 23

«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»