Référendum sur la Constitution: jeter les bases de l'Algérie nouvelle

Le référendum sur la révision constitutionnelle, prévu pour le 1er novembre 2020, constituera l'aboutissement d'une des priorités majeures que s'est assignées, au lendemain de son élection, le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, en vue de jeter les bases de l'Algérie nouvelle.

La date du référendum sur la révision constitutionnelle a été fixée au 1er novembre 2020, a annoncé la Présidence de la République dans un Communiqué. Lire la suite...

 


Mali : L’Algérie exprime son ferme rejet de tout changement anticonstitutionnel de gouvernement

L'Algérie a réitéré le 19 août 2020, son "ferme rejet" de tout changement anticonstitutionnel de gouvernement au Mali, affirmant que la doctrine de l’Union Africaine en matière de respect de l’ordre constitutionnel ne "peut faire l’objet d’aucune violation".

"L’Algérie réitère son ferme rejet de tout changement anticonstitutionnel de gouvernement, conformément aux instruments pertinents de l’Union Africaine, en particulier la Déclaration d’Alger de 1999 et la Charte Africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance de 2007", indique le Ministère des Affaires Etrangères dans un Communiqué.

Et d'affirmer que "la doctrine de l’Union Africaine en matière de respect de l’ordre constitutionnel ne peut faire l’objet d’aucune violation".

L'Algérie qui a affirmé suivre avec "une très grande préoccupation la situation prévalant au Mali, pays frère et voisin" a appelé " toutes les parties au respect de l’ordre constitutionnel et au retour à la raison pour une sortie de crise rapide".

Elle rappelle, à cet égard, que "seules les urnes constituent la voie pour l’accession au pouvoir et à la légitimité".

Le 19 août 2020

 


Le Polisario dénonce l’implantation du siège du Réseau Afrique de la Francophonie à Dakhla

La Représentation du Front Polisario pour l’Europe et l'Union Européenne (UE), a, dans un Communiqué diffusé le 9 août 2020, qualifié l'implantation du siège du Réseau Afrique de la Francophonie dans la ville de Dakhla occupée, d’acte « irresponsable qui viole le droit international, le droit africain et le droit européen, et aggrave la tension dans la région ». Lire la suite...

 


OPERATION DE RAPATRIEMENT DES ALGERIENS BLOQUES AU SENEGAL

Dans le cadre de l’opération de rapatriement des citoyens algériens bloqués à l’étranger, l’Ambassade d’Algérie informe les ressortissants algériens bloqués au Sénégal qu’un vol de rapatriement est programmé pour le 10 août 2020, vers 15 heures.

Elle rappelle que l’opération de rapatriement ne concerne que les concitoyens non résidents au Sénégal, inscrits sur la plateforme dédiée à cet effet, et qui disposent d’un billet retour de la compagnie Air-Algérie (Dakar-Alger).

Les personnes remplissant ces conditions seront contactées par les services de l’Ambassade.

Afin d’assurer un bon déroulement de cette opération, les concitoyens éligibles sont invités à prendre les dispositions nécessaires pour se présenter suffisamment à l’avance à l’aéroport, à 11h 30 au maximum.

De plus, l’Ambassade invite les ressortissants concernés par ce rapatriement à respecter les mesures d’hygiène, notamment le port du masque.

L’Ambassade d’Algérie précise que les personnes rapatriées seront placées en quarantaine pendant une période de sept (7) jours. A cet effet, ils devront remplir et signer un formulaire d’acceptation de mise en quarantaine. L’original de ce document devra être remis avant l’enregistrement des bagages.

Elle compte sur la compréhension de tous les concitoyens algériens pour la réussite de cette opération, et tient à les remercier pour le civisme et la patience dont ils ont fait preuve durant toute cette période, au cours de laquelle l’ensemble du Personnel de l’Ambassade est resté mobilisé.

Dakar, le 7 août 2020

 


Crise libyenne : l'Algérie appelle l’ONU à s'investir dans une solution inclusive

L’Ambassadeur et Représentant Permanent de l’Algérie auprès des Nations Unies, M. Sofiane Mimouni, a appelé, le 28 juillet 2020, le Conseil de Sécurité de l’ONU à s’investir pleinement dans la recherche d’une solution politique inclusive en Libye et à promouvoir une action multilatérale concrète face à la crise dans ce pays en proie aux violences depuis 2011.

S'exprimant lors d'une réunion virtuelle de consultations informelles avec les pays voisins de la Libye et autres pays concernés, organisée par le Comité des Sanctions du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur la Libye, M. le Représentant Permanent de l’Algérie a déploré l’inertie du Conseil de Sécurité face aux violations récurrentes de ses résolutions notamment celles relatives à l’embargo sur les armes. Lire la suite...

 


Réfugiés Sahraouis: « Le prétendu détournement de l'aide humanitaire » a été démenti par l'UE :

L'Ambassadeur d’Algérie à Bruxelles, M. Amar BELANI, a dénoncé le 11 juillet 2020, la campagne de désinformation menée par les médias marocains sur un prétendu « détournement de l’aide humanitaire européenne accordée aux réfugiés Sahraouis », notant que ces allégations infondées ont été clairement démenties par de hauts responsables de l'UE en charge du dossier.

« A ces allégations infondées, réitérées de manière récurrente depuis 2015, par des diplomates de ce pays et leurs relais au niveau du Parlement Européen (eurodéputés d’extrême droite, notamment), et qui ne sauraient rester sans réponse, il convient de rappeler les faits suivants, tels qu’ils ressortent des déclarations officielles des hauts responsables de l’UE en charge du dossier, notamment, les réponses officielles formulées par les différents Commissaires interpellés sur cette question », a indiqué M. Amar BELANI. Lire la suite...

 


L’Algérie préoccupée par la persistance des déplacements forcés dans le monde

L’Algérie, par la voix de sa délégation à Genève, a exprimé le 7 juillet 2020, son inquiétude face à la persistance de la tendance haussière des déplacements forcés dans le monde, évoquant un phénomène avec des dimensions inédites.

« Cette situation nous renseigne sur la pertinence que revêt la protection internationale », a souligné la délégation algérienne dans sa déclaration à la 78ème réunion du Comité Permanent du HCR. Lire la suite...

 


Libye : M. Sabri Boukadoum « l'Algérie n'est pas en position de laisser la Libye se diriger vers un avenir inconnu »

Le Chef de la diplomatie algérienne, M. Sabri Boukadoum, a plaidé le 8 juillet 2020, devant le Conseil de Sécurité de l'ONU, pour une solution opérationnelle et pratique basée sur un cessez-le-feu, la libre volonté des Libyens et la légalité internationale.

Il a expliqué que l'approche algérienne, massivement acceptée par tous les Libyens, est basée sur trois éléments, à savoir un cessez-le-feu immédiat, et une désescalade dans tous les domaines, y compris sur les questions relatives à l’énergie et à la répartition des sources de richesse. L'autre élément consiste à aider les représentants libyens à retourner à la table des négociations. Lire la suite...

 

Page 5 of 39

«StartPrev12345678910NextEnd»
betpark Fick Geschichten evden eve nakliyat