ACTUALITE


 

OPERATION DE RAPATRIEMENT DES ALGERIENS BLOQUES AU SENEGAL

Dans le cadre de l’opération de rapatriement des citoyens algériens bloqués à l’étranger, l’Ambassade d’Algérie informe les ressortissants algériens bloqués au Sénégal qu’un vol de rapatriement est programmé pour le 10 août 2020, vers 15 heures.

Elle rappelle que l’opération de rapatriement ne concerne que les concitoyens non résidents au Sénégal, inscrits sur la plateforme dédiée à cet effet, et qui disposent d’un billet retour de la compagnie Air-Algérie (Dakar-Alger).

Les personnes remplissant ces conditions seront contactées par les services de l’Ambassade.

Afin d’assurer un bon déroulement de cette opération, les concitoyens éligibles sont invités à prendre les dispositions nécessaires pour se présenter suffisamment à l’avance à l’aéroport, à 11h 30 au maximum.

De plus, l’Ambassade invite les ressortissants concernés par ce rapatriement à respecter les mesures d’hygiène, notamment le port du masque.

L’Ambassade d’Algérie précise que les personnes rapatriées seront placées en quarantaine pendant une période de sept (7) jours. A cet effet, ils devront remplir et signer un formulaire d’acceptation de mise en quarantaine. L’original de ce document devra être remis avant l’enregistrement des bagages.

Elle compte sur la compréhension de tous les concitoyens algériens pour la réussite de cette opération, et tient à les remercier pour le civisme et la patience dont ils ont fait preuve durant toute cette période, au cours de laquelle l’ensemble du Personnel de l’Ambassade est resté mobilisé.

Dakar, le 7 août 2020

 


Crise libyenne : l'Algérie appelle l’ONU à s'investir dans une solution inclusive

L’Ambassadeur et Représentant Permanent de l’Algérie auprès des Nations Unies, M. Sofiane Mimouni, a appelé, le 28 juillet 2020, le Conseil de Sécurité de l’ONU à s’investir pleinement dans la recherche d’une solution politique inclusive en Libye et à promouvoir une action multilatérale concrète face à la crise dans ce pays en proie aux violences depuis 2011.

S'exprimant lors d'une réunion virtuelle de consultations informelles avec les pays voisins de la Libye et autres pays concernés, organisée par le Comité des Sanctions du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur la Libye, M. le Représentant Permanent de l’Algérie a déploré l’inertie du Conseil de Sécurité face aux violations récurrentes de ses résolutions notamment celles relatives à l’embargo sur les armes. Lire la suite...

 


Réfugiés Sahraouis: « Le prétendu détournement de l'aide humanitaire » a été démenti par l'UE :

L'Ambassadeur d’Algérie à Bruxelles, M. Amar BELANI, a dénoncé le 11 juillet 2020, la campagne de désinformation menée par les médias marocains sur un prétendu « détournement de l’aide humanitaire européenne accordée aux réfugiés Sahraouis », notant que ces allégations infondées ont été clairement démenties par de hauts responsables de l'UE en charge du dossier.

« A ces allégations infondées, réitérées de manière récurrente depuis 2015, par des diplomates de ce pays et leurs relais au niveau du Parlement Européen (eurodéputés d’extrême droite, notamment), et qui ne sauraient rester sans réponse, il convient de rappeler les faits suivants, tels qu’ils ressortent des déclarations officielles des hauts responsables de l’UE en charge du dossier, notamment, les réponses officielles formulées par les différents Commissaires interpellés sur cette question », a indiqué M. Amar BELANI. Lire la suite...

 


L’Algérie préoccupée par la persistance des déplacements forcés dans le monde

L’Algérie, par la voix de sa délégation à Genève, a exprimé le 7 juillet 2020, son inquiétude face à la persistance de la tendance haussière des déplacements forcés dans le monde, évoquant un phénomène avec des dimensions inédites.

« Cette situation nous renseigne sur la pertinence que revêt la protection internationale », a souligné la délégation algérienne dans sa déclaration à la 78ème réunion du Comité Permanent du HCR. Lire la suite...

 


Libye : M. Sabri Boukadoum « l'Algérie n'est pas en position de laisser la Libye se diriger vers un avenir inconnu »

Le Chef de la diplomatie algérienne, M. Sabri Boukadoum, a plaidé le 8 juillet 2020, devant le Conseil de Sécurité de l'ONU, pour une solution opérationnelle et pratique basée sur un cessez-le-feu, la libre volonté des Libyens et la légalité internationale.

Il a expliqué que l'approche algérienne, massivement acceptée par tous les Libyens, est basée sur trois éléments, à savoir un cessez-le-feu immédiat, et une désescalade dans tous les domaines, y compris sur les questions relatives à l’énergie et à la répartition des sources de richesse. L'autre élément consiste à aider les représentants libyens à retourner à la table des négociations. Lire la suite...

 


Vœux

A l’occasion de la célébration du 58ème anniversaire de l’indépendance nationale et de la jeunesse, l’Ambassadeur d’Algérie et les membres de l’Ambassade adressent leurs chaleureuses félicitations, ainsi que leurs vœux de santé, de bonheur et de prospérité à l’ensemble des membres de la Communauté algérienne établie au Sénégal, en Gambie, en Guinée Bissau et au Cabo-Verde.

Gloire à nos Chouhada.

Dakar, le 5 juillet 2020

 


Rapatriement des restes mortuaires de 24 Chouhada, Chefs de la Résistance Populaire

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a déclaré, le jeudi 2 juillet 2020, lors de la cérémonie de remise de grades et de médailles à des officiers de l’Armée Nationale Populaire (ANP), que les restes mortuaires de 24 Chefs de la Résistance Populaire de différentes régions du pays, seront rapatriés ce vendredi 3 juillet 2020.

Le dossier de restitution des restes et crânes des martyrs de la Résistance Populaire contre le colonialisme français, entreposés au Musée d’histoire naturelle de Paris, a connu plusieurs étapes, depuis l’éclatement de cette affaire en 2011, jusqu’à ce que les démarches intenses de l’Algérie aboutissent.

L’Algérie a accordé un intérêt particulier à ce dossier en vertu des dispositions de la Constitution et en application des dispositions de la Loi 99-07 du 5 avril 1999, relative au Moudjahid et au Chahid, notamment l’article 54 qui « interdit de céder, sous quelque forme que ce soit, les parties du patrimoine historique et culturel ».

Privés depuis plus de 170 ans du droit naturel et humain d’être inhumés, les restes mortuaires rapatriés sont ceux de Cherif Boubeghla, Cheikh Ahmed Bouziane, Chef de l’insurrection de Zaatcha, Cherif Bou Amar Ben Kedida, Si Mokhtar Ben Kouider Al-Titraoui et d’autres de leurs frères, dont un jeune résistant d’à peine 18 ans de la tribu de Beni Menasser, nommé Mohamed Ben Hadj.

M. Le Président a assuré qu'il s’agit là, de la quintessence même de notre devoir de respect sacré à l’égard de nos Chouhada et symboles de notre révolution, et de notre engagement à ne jamais renoncer à une quelconque partie de notre patrimoine historique et culturel.

Gloire à nos Chouhada.

Le 3 juillet 2020

 

Page 1 of 35

«StartPrev12345678910NextEnd»

Presidence

Primature

reformes

cinquantenaire

evden eve nakliyat